MHIST

Suivez-nous

Inscrivez-vous à notre infolettre

Le service d’archives du Mhist dans les plus performants au Québec

5 juin 2020

Le service d’archives du Mhist – Musée d’histoire de Sherbrooke a reçu une bonne nouvelle de la part de Bibliothèque et Archives nationales du Québec. Au cours des deux dernières années, ce service du Mhist s’est démarqué autant au niveau de la diffusion, de l’acquisition et du traitement des archives. En réponse à cette bonne performance, son financement sera ainsi à la hausse.

 

L’an dernier, le service d’archives du Mhist a répondu à plus de 1000 demandes historiques par courriel ou par téléphone. Le service participe à l’élaboration des expositions de l’institution. Plus de 600 iconographies sont d’ailleurs mis en lumière dans la nouvelle exposition permanente Mémoires sherbrookoises. Les éléments de la collection sont aussi mis en valeur dans les expositions temporaires, différents projets et des publications.

 

En 2019, la collection d’archives du Mhist s’est enrichie grâce à des dons majeurs dans le Fonds Jocelyn Boutin, le Fonds de la Famille Echenberg, le Fonds des loisirs scientifiques de l’Estrie, le Fonds de la Société St-Jean-Baptiste et bien d’autres. Grâce à ces acquisitions, le Mhist protège maintenant plus de 113 mètres linéaires de documents, 1,1 million d’iconographies, plus de 2700 cartes et plans, plus de 1600 heures de documents audios et vidéos.

 

Malgré ces bonnes performances, le service d’archives du Mhist souhaite toujours se surpasser. Dans le contexte de la crise sanitaire actuelle, le Mhist poursuit son appel de témoignages auprès de la population. L’équipe a aussi fait des approches pour acquérir de nouveaux fonds dans le but d’enrichir sa collection, mais surtout de préserver la mémoire locale.

 

Avant de penser jeter les photographies de famille, les archives d’entreprises ou d’organismes, le service d’archives du Mhist demande d’avoir une petite pensée pour la mémoire collective. Parfois les documents peuvent sembler anodins ou non pertinentes, mais à posteriori ils sont cruciaux pour comprendre une communauté, pensons à de vieilles factures ou des vieilles photos de familles ou aux photos d’événements passés.

 

Rappelons que les salles d’expositions du Mhist ouvriront au public le 10 juin dès 10h, mais le service d’archives demeure fermé respectant ainsi les indications gouvernementales.

 

Découvrez nos autres articles

    Des décennies d’archives du journal The Record sauvées

    Le Mhist-Musée d’histoire de Sherbrooke désire remercier différents partenaires sans lesquels 128 cartables d’archives du journal Sherbrooke Daily Record / The Record auraient été perdus.

    En savoir plus

    Le Mhist cherche des témoins ayant « vécu » la prison Winter

    Dans le cadre de son projet de revitalisation de la prison Winter, le Mhist-Musée d’histoire de Sherbrooke est à la recherche de témoins (anciens détenus, anciens gardiens, familles, etc.) qui auraient fréquenté la vieille prison commune de Sherbrooke.

    En savoir plus

    Au fil de la gorge de la rivière Magog : d’un barrage à l’autre

    La gorge de la rivière Magog est située au cœur du vieux Sherbrooke. Mais il n’y a pas que sa position géographique qui est centrale : elle est en effet la pierre d’assise du développement du hameau, dès sa fondation, puis celle de la vocation industrielle que connaît Sherbrooke durant un siècle.

    En savoir plus