MHIST

Suivez-nous

Inscrivez-vous à notre infolettre

Nouvelles

Cure de jeunesse pour le 275 rue Dufferin

10 janvier 2020

Le ministre du Patrimoine canadien, Steven Guilbeault, était de passage dans nos locaux, hier (9 janvier) accompagné de ses collègues – la ministre de l’Agriculture Marie-Claude Bibeau et la députée fédérale de Sherbrooke Elisabeth Brière – ainsi que du maire de Sherbrooke, Steve Lussier. Ces élus ont annoncé la fin des travaux sur l’édifice abritant le Mhist – Musée d’histoire de Sherbrooke et la Société de généalogie des Cantons-de-l’Est.

Un investissement de 2.1 M$ a été réalisé sur l’édifice de style Second empire construit en 1885. Patrimoine Canada et la Ville de Sherbrooke ont investi dans le projet de maintien d’un des bâtiments patrimoniaux de notre ville. Imperméabilisation, maçonnerie, toiture et fenêtres comptent parmi les éléments ayant profité de cette cure de rajeunissement. Ne manque maintenant que l’horloge, qui devrait retrouver son lustre au printemps.

L’édifice du 275 rue Dufferin est le premier bâtiment fédéral construit à Sherbrooke. Érigé pour le bureau des postes et des douanes, le bâtiment accueille par la suite la bibliothèque municipale (1956 à 1990). Le Mhist et son service d’archives y ont pignon sur rue depuis 1994.

Au final, le Mhist se réjouit des investissements liés à ces travaux. Tout d’abord, la Ville de Sherbrooke a agi en bon propriétaire en investissant dans un de ses bâtiments patrimoniaux : la revitalisation extérieure permet de vraiment mettre en valeur la prestance de l’édifice plus que centenaire. De plus, les travaux d’imperméabilisation des fondations contribuent directement à l’amélioration des conditions pour notre service d’archives.

Articles dans La Tribune et dans The Record

***

Le Mhist a profité de la visite du ministre Steven Guilbeault et de l’ensemble des politiciens présents pour rappeler l’importance du projet de revitalisation de la Prison Winter. La prison possède un fort potentiel touristique et culturel. Un apport financier du gouvernement fédéral aiderait à la réouverture au grand public de cet ancien lieu pénitentiaire.

Article de La Tribune

Découvrez nos autres articles

    150 ans d’histoire urbaine : Sherbrooke et ses hôtels

    Durant près d’un siècle, la disposition géographique des hôtels est fortement liée à leur proximité avec les gares. Des 13 hôtels que compte Sherbrooke en 1920, 10 se situent dans un rayon de 550 mètres de la gare du centre-ville et 2 sont installés aux abords de la gare de la rue Minto. Seul le Magog House est situé à un peu plus d’un kilomètre de la gare.

    En savoir plus

    Le patrimoine immatériel, qu’est-ce que c’est?

    Les éléments du patrimoine immatériel sont bien vivants et se découvrent par l’observation et l’expérimentation. Depuis 2017, grâce au financement provenant d’une entente de développement culturel conclue entre la Ville de Sherbrooke et le MCCQ, le Mhist a le mandat de contribuer à la mise en valeur du patrimoine immatériel sherbrookois.

    En savoir plus

    28 avril 1967 – Ouverture de l’Expo 67

    « Une visite à Sherbrooke, si brève soit-elle, vous convaincra de l’hospitalité de sa population et des richesses panoramiques exceptionnelles que renferme sa région ».

    En savoir plus