MHIST

Suivez-nous

Inscrivez-vous à notre infolettre

Des photographies historiques pour se remémorer son propre passé

3 décembre 2019

Le Mhist – Musée d’histoire de Sherbrooke-, en collaboration avec le CHSLD Vigi Shermont, lançait cet après-midi le projet Une image, 1000 souvenirs.

L’objectif du projet est de mettre à la disposition des établissements la riche collection des archives du musée pour en faire profiter les résidents des centres d’hébergement et de soins de longue durée et des résidences pour aînés. Dans une perspective de réminiscence, ces photos historiques sont de belles occasions de revisiter le passé en images et de partager avec ses pairs sur des lieux, des événements et des personnages qui ont fait partie du quotidien.

« Les résidents peuvent profiter d’une magnifique opportunité d’échanger avec leurs proches et avec les intervenants sur les souvenirs positifs et les évènements heureux qui ont forgé leur histoire » a mentionné Madame Pascale Goulet Boudreau, de Vigi Santé.

« Un projet comme celui-là permet de rendre accessible les collections du Mhist, mais surtout d’ajouter un rôle social et humain à leur diffusion. Nous sommes bien heureux de mettre à la disposition des établissements ces photographies afin d’agrémenter leurs espaces publics, tout en permettant aux résidents de découvrir ou redécouvrir des lieux de leur passé, » a ajouté Madame Karine Savary, conservatrice au Mhist et initiatrice de ce projet. Dans une première étape, une banque de 150 photographies encadrées est mise à la disposition des centres d’hébergement et de soins de longue durée ou des résidences pour aînés. Le CHSLD Vigi Shermont a choisi un premier lot de 20 images qui pourront être changées dans les prochains mois.

« Nous savons que d’autres établissements sont intéressés à ce projet. Nous avons d’ailleurs déposé une demande de financement au ministère de la Culture et des Communications afin de préparer un catalogue pour les centres et d’élaborer des ateliers de rencontres qui permettront une diffusion de l’histoire de ces photographies, tout en stimulant les souvenirs des résidents » a renchéri Madame Savary.

Pour la réalisation de cette première phase, le projet Une image, 1000 souvenirs a bénéficié d’une aide financière de la députée de Sherbrooke, Madame Christine Labrie.

Article de La Tribune (4 décembre 2019)

Découvrez nos autres articles

    150 ans d’histoire urbaine : Sherbrooke et ses hôtels

    Durant près d’un siècle, la disposition géographique des hôtels est fortement liée à leur proximité avec les gares. Des 13 hôtels que compte Sherbrooke en 1920, 10 se situent dans un rayon de 550 mètres de la gare du centre-ville et 2 sont installés aux abords de la gare de la rue Minto. Seul le Magog House est situé à un peu plus d’un kilomètre de la gare.

    En savoir plus

    Le patrimoine immatériel, qu’est-ce que c’est?

    Les éléments du patrimoine immatériel sont bien vivants et se découvrent par l’observation et l’expérimentation. Depuis 2017, grâce au financement provenant d’une entente de développement culturel conclue entre la Ville de Sherbrooke et le MCCQ, le Mhist a le mandat de contribuer à la mise en valeur du patrimoine immatériel sherbrookois.

    En savoir plus

    28 avril 1967 – Ouverture de l’Expo 67

    « Une visite à Sherbrooke, si brève soit-elle, vous convaincra de l’hospitalité de sa population et des richesses panoramiques exceptionnelles que renferme sa région ».

    En savoir plus