MHIST

Suivez-nous

Inscrivez-vous à notre infolettre

Réouverture du Mhist – Musée d’histoire de Sherbrooke

9 juin 2020

À partir de demain (10 juin, 10h) le Mhist-Musée d’histoire de Sherbrooke ouvrira à nouveau ses portes au public. Fermé depuis près de trois mois à cause de la crise sanitaire, le musée a dû adapter sa programmation et ses espaces.

« Depuis environ 25 ans, les musées se veulent interactifs afin que les visiteurs vivent et participent à l’expérience. Avec les mesures actuelles, le matériel à usage collectif est interdit : il a donc fallu adapter plusieurs dispositifs pour ne pas sacrifier l’expérience du visiteur, » annonce d’entrée de jeu le directeur général du Mhist, David Lacoste.

 

Exposition Mémoires sherbrookoises

L’exposition permanente, Mémoires sherbrookoises, inaugurée l’été dernier mise sur les témoignages des gens qui ont construit, choisi et vécu notre ville. En plus des nombreux textes et photos, plusieurs vidéos et audios permettent aux visiteurs de s’imprégner de la réalité des Sherbrookois.es de toutes les époques.

Le Mhist s’est ajusté rapidement : à la place des téléphones d’écoute, des écrans tactiles et autres manipulables partagés, il propose maintenant un outil sans contact qui permet d’avoir accès aux informations et aux témoignages grâce à des puces NFC et des codes QR.

« Il s’agit d’un investissement, mais nous souhaitons que les visiteurs aient accès à l’ensemble du contenu de l’exposition. En scannant ces puces, les visiteurs pourront visionner et écouter les témoignages directement sur leur tablette ou leur cellulaire. Une façon moderne et complémentaire d’explorer l’histoire de Sherbrooke » ajoute fièrement M.Lacoste.

 

Exposition temporaire

Issue d’une collaboration avec La Tribune, l’exposition 150 ans d’histoire urbaine : Sherbrooke, d’hier à aujourd’hui connaissait un bon succès avant la fermeture obligatoire. Le Mhist a décidé de prolonger cette exposition, en temps et en espace.

« Nous avons voulu en faire profiter davantage les visiteurs. L’exposition devait prendre fin en avril, nous la prolongeons jusqu’à l’automne. Nous avons également ajouté sept points de vue d’hier à aujourd’hui dans le corridor menant à la salle American-Biltrite » mentionne le directeur général du musée.

L’exposition Scandales et préjugés qui devait avoir lieu cet été a été repoussée à l’an prochain, alors que la populaire exposition Flocons, fous rires et père Noël reviendra pour la période des Fêtes.

 

Les animations et le service d’archives

Les mesures de réouverture des institutions muséales interdisent aux musées de faire pour l’instant des visites guidées, qu’elles soient intérieures ou extérieures. Dans les prochaines semaines (en juillet), le Mhist proposera des circuits extérieurs directement téléchargeables sur les appareils mobiles. Les amateurs d’histoire pourront ainsi marcher à leur rythme, dans certains quartiers de la ville, en découvrant l’histoire locale.

Si les salles d’exposition peuvent ouvrir aux visiteurs, ce n’est pas encore le cas pour le service d’archives. Les chercheurs peuvent commander des photos ou des recherches mais ils ne peuvent pas venir directement sur place.

 

Mesures sanitaires

Enfin, sans surprise, le Mhist applique les mesures sanitaires exigées. La distanciation physique, la décontamination constante des lieux, le port du couvre-visage (fortement recommandé aux visiteurs) et l’installation de plexiglas à l’accueil comptent parmi les mesures appliquées pour assurer la sécurité des visiteurs et du personnel.

Les salles d’exposition du Musée d’histoire de Sherbrooke ouvriront dès le 10 juin, du mercredi au dimanche, de 10 h à 16 h 30.

Découvrez nos autres articles

    Restauration des manèges militaires sherbrookois. Excellente nouvelle pour le patrimoine sherbrookois

    En savoir plus

    La star du Saint-François, Herbie Carnegie, intronisé au Temple de la renommée du hockey

    En savoir plus

    Le vin d’après les écrits des Jésuites

    Voici le dernier texte proposé dans le cadre de l'exposition À la vôtre ! Le vin en milieu de mission et de colonisation au début de l’Acadie et de la Nouvelle-France d’après les écrits des Jésuites (1602-1760)

    En savoir plus