MHIST

Suivez-nous

Inscrivez-vous à notre infolettre

Archives

Trésors préservés, histoire révélée : Fonds CHLT-TV

3 janvier 2024

Inaugurée le 12 août 1956, la station CHLT-TV est la première station de télévision de Sherbrooke. Alors la propriété du journal La Tribune, avec qui elle partage ses locaux du 221 rue Dufferin, CHLT-TV est la troisième station de télévision au Québec. L’antenne, qui permet la retransmission de la programmation, est installée au sommet du Mont-Orford. Elle s’élève alors à 2 875 pieds et est haute de 150 pieds. Sa puissance émettrice est, à ce moment, la plus puissante au Canada et permet de couvrir un territoire de plus de 50 000 miles carrés. Non seulement la majeure partie de la province capte le signal, mais une portion de la Nouvelle-Angleterre également.

À ses débuts, la station propose des émissions de Radio-Canada, des productions montréalaises et du contenu local. Elle met en vedette des personnalités telles que Louis Bilodeau, Ti-Blanc Richard, André Breton, Éliane Fortier, Jean-Bernard Rainville, Bob Butler, Gordon Breen et Ernie Lindell. Sa programmation consiste de bulletins d’information, tel que Café Express et Local News Front, de revues sportives, telles que Sports in Review, et d’émissions de variétés, telles que Madame à sa cuisine, Jamboree, Ti-Blanc Richard et ses Joyeux Copains, Soirée Canadienne, dont la popularité d’aura jamais d’égal dans toute l’histoire de la station, sans oublier les œuvres cinématographiques et les séries américaines.

En 1966, La Tribune est achetée par Power Corporation et, en 1967, CHLT-TV déménage dans ses actuels locaux de la rue King Ouest. Au fil de son histoire, la station passe entre les mains de diverses sociétés. En 1979, la compagnie Pathonic Communications Inc. s’en porte acquéreur et, dix ans plus tard, c’est TVA qui en devient propriétaire.

Le fonds, cédé en 1993 par la directrice de l’époque, Louise Boisvert, est constitué de 0,04 mètres linéaires de documents textuels, 269 films en format 16mm, 139 bandes vidéo, quatre bandes magnétiques sonores et 695 diapositives. Son importance repose notamment sur la richesse de ses documents audiovisuels qui comprennent, entre autres, les chutes de la populaire émissions Soirée Canadienne ainsi que de nombreux publi-reportages sur des commerces et des industries de la région. La grande quantité des documents iconographiques, illustrant des lieux et personnages marquant des Cantons-de-l’Est, permet l’étude de nombreux aspects de l’histoire sherbrookoise.

Les studios de la rue King Ouest demeurent, encore aujourd’hui, les témoins historiques de l’exceptionnel savoir-faire des artistes et artisans sherbrookois. À l’heure où l’avenir de nos producteurs culturels locaux est incertain, il est important de se souvenir du travail accompli par ces pionniers qui ont su faire rayonner Sherbrooke à l’échelle nationale.

Bien que soit aujourd’hui révolu cet âge d’or de la production télévisuelle locale, il est toujours possible, à travers la murale de la rue Frontenac, d’admirer une parcelle des acteurs qui ont marqué l’histoire de CHLT-TV et, par le fait même, celle du Québec.

Pour en connaître davantage sur CHLT-TV et sur l’histoire de Sherbrooke, venez consulter nos archives. L’équipe sera ravie de vous accueillir et de vous aider dans vos recherches!

Découvrez nos autres articles

    Le Mhist s’ouvre Sans réserve !

    Le Mhist – Musée d’histoire de Sherbrooke ouvre demain, 14 février 2024, sa toute nouvelle exposition temporaire Sans réserve. Le concept? Cent artéfacts tirés de nos collections et présentés au public sans (trop) de réserve, pour le plaisir de tous!

    En savoir plus

    Trésors préservés, histoire révélée : Le fonds Marguerite Morisset-Leclaire

    Alors que de nombreux petits bouts de choux s’apprêtent à effectuer leur inscription à la maternelle, le Mhist est heureux de vous faire découvrir le fonds Marguerite Morisset-Leclaire.

    En savoir plus

    Nouvelle acquisition au Mhist!

    Le Mhist est fier de vous annoncer l’acquisition du fonds Jerry et Jo’Anne. Pour les amateurs de musique western et country, le duo formé par Gérald Robitaille et Jo’Anne Moreault est bien connu. Pionniers de la musique country au Québec, Jerry et Jo’Anne ont ouvert, non sans embuche, la voie pour le style à une époque où celui-ci prospérait chez nos voisins du sud, mais peinait à se faire reconnaître ici.

    En savoir plus