MHIST

Suivez-nous

Inscrivez-vous à notre infolettre

Archives

Trésors préservés, histoire révélée : Fonds Yvette Précourt

5 juin 2024

Mademoiselle Yvette Précourt naît le premier juillet 1904, de l’union d’Ernest Précourt et de Marie-Louise Olivier. Elle est la deuxième d’une famille de six enfants. À la suite de ses études au Mont-Notre-Dame, Mlle Précourt se spécialise dans la lingerie fine pour femmes, se formant à cet effet à Montréal et Québec. « Corsetière diplômée », elle ouvre sa corsetterie, Chez Yvette, sur la rue Wellington-Nord au début de l’année 1936. Elle y offre, entre autres, un vaste assortiment de corsets, de bas et de laine. Dès l’ouverture du commerce, le souci du détail de Mlle Précourt est remarqué à travers la décoration de l’établissement, l’emballage des colis et, bien entendu, le service à la clientèle offert aux visiteuses.

Gestionnaire de haut niveau, elle s’assure constamment que ses vitrines soient impeccables et de bon goût. Elle reçoit d’ailleurs plusieurs prix et mentions pour l’esthétisme et la créativité de ces dernières. L’Office provincial de publicité utilise des photographies de son commerce pour faire la promotion touristique de la région. Fait à mentionner, au cours des années 1950, elle intègre la Société des hommes d’affaires de Sherbrooke.

Bien que la profession évolue au fil du temps, Mlle Précourt sait s’adapter et offre une belle diversité de produits qui convient aux femmes, et ce, peu importe leur silhouette. Mlle Précourt se fait d’ailleurs un point d’honneur de mettre à profit ses connaissances afin d’améliorer l’apparence des femmes sans toutefois mettre l’accent et insister sur les défauts physiques à corriger. Ce tact et cette délicatesse font d’elle une référence dans le domaine de la lingerie fine.

Le marché évoluant et l’arrivée des magasins à grande surface ont cependant raison de la corsetterie de la rue Wellington. Après 35 années de service, Chez Yvette ferme définitivement ses portes en 1971.

Demeurée demoiselle, elle s’éteint le 5 octobre 1995, à l’âge de 91 ans.

Le fonds a été cédé par Mme Monique Sirois, nièce de Mlle Yvette Précourt, en 2012. Composé de 0,4 cm de documents textuels et de plus de 70 documents iconographiques, la richesse du fonds réside dans ses photographies qui présentent Mlle Précourt, ainsi que sa corsetterie, au fil du temps.

Grande femme d’affaires, Mlle Précourt porte, à elle seule, la gestion de son entreprise pendant ces 35 années.  Elle est un modèle d’entrepreneuriat qui réussit, grâce à son savoir-faire, à donner confiance aux femmes de l’époque tout en participant au rayonnement économique de la ville. Chez Yvette : une affaire de cœur menée par une femme pour les femmes!

Si vous souhaitez en apprendre davantage sur Mlle Précourt ou sur la mode féminine, n’hésitez pas à visiter le service d’archives. Notre équipe se fera un plaisir de vous y accueillir.

Entre-temps, ne manquez pas notre nouvelle exposition estivale « La mode féminine en 5 temps » qui sera présentée du 6 juin au 20 octobre 2024.

Découvrez nos autres articles

    Bon magasinage!

    Alors qu’une multitude de commerces s’offrent à nous sur l’ensemble du territoire sherbrookois, qu’il soit question de centres d’achats, de magasins à grande surface ou de boutiques indépendantes, il est intéressant de se rappeler qu’à une certaine époque, la destination mode, à Sherbrooke, se trouvait principalement sur la rue Wellington. Retour en arrière sur l’âge d’or du magasinage vestimentaire du centre-ville!

    En savoir plus

    Place à la mode au Musée d’histoire de Sherbrooke !

    Le Mhist – Musée d’histoire de Sherbrooke dévoile dès demain (6 juin) sa nouvelle exposition temporaire : La Mode féminine en 5 temps. Présentation unique, créé par l’équipe du musée, cette exposition présente un survol l’évolution de la mode féminine de 1890 à 1989.

    En savoir plus

    Trésors préservés, histoire révélée : Fonds Harry Tinker

    Le mois de mai marque un moment important pour des milliers de jeunes musiciens à travers la province. Le Festival des harmonies et orchestres symphoniques du Québec est un événement où se créent des souvenirs qui demeureront bien ancrés dans la mémoire de celles et ceux qui y participent. C’est pourquoi le Mhist désire profiter de l’occasion pour vous faire découvrir un grand musicien de la région à travers le fonds Harry Tinker.

    En savoir plus